Quoi vérifier quand on visite une maison avant de signer un bail de location ?

Vous souhaitez déménager de votre logement actuel pour des raisons diverses, un besoin d’un logement plus grand, un coup de cœur pour la maison de vos rêves, un changement de quartier, etc. ?

Sachez que la question essentielle avant de signer un bail est la suivante : quoi vérifier quand on visite une maison ? En effet, il ne sert à rien de se précipiter pour signer ce fameux contrat, au risque de passer à côté de choses importantes qui seront ensuite à vos frais. Prenez le temps de bien inspecter le logement, quitte à aller dans les moindres détails, et pesez le pour et le contre.

Pour vous aider, voici un petit guide sur les critères indispensables à prendre en compte, avant d’apposer votre signature…

Les 8 critères à prendre en considération

1/ L’entretien du logement

Dès votre entrée dans le logement, observez l’état des fenêtres, l’état des peintures, l’état de la cuisine, etc. et relevez tout ce qui ne vous paraît pas en bon état. Si le propriétaire ne l’a pas fait, inscrivez ces observations par écrit, afin que ce soit stipulé dans le bail que vous n’êtes pas responsable de ces dégâts.

Que vous emménagiez dans un logement complètement neuf, remodelé, rénové ou autre, il sera peut-être équipé de certains appareils électroménagers, comme un réfrigérateur, une cuisinière ou une laveuse par exemple.

Dans le cas où ces appareils appartiennent au propriétaire et qu’il les met à votre disposition, vous devez vous assurer de certaines choses.

Questions importantes : en cas de dysfonctionnement mineur ou passager, qui paie les frais ? Si l’appareil doit être changé, est-ce à la charge du propriétaire ?8 critères à prendre en considération avant de signer un bail

N’hésitez pas non plus à questionner votre propriétaire sur son intention d’effectuer des travaux éventuels et sur la période à laquelle il pense le faire. Ce serait, en effet, dommage d’entrer dans votre nouvelle maison alors que les travaux sont encore en cours.

Enfin, n’oubliez pas de vous intéresser à l’entretien de la pelouse et au déneigement de votre maison, car c’est parfois le propriétaire qui s’en occupe, parfois les locataires. Autant de choses qui doivent être discutées et mises au point avant de signer le bail.

2/ L’aménagement du logement

  • La peinture

Dès que vous entrez dans une maison, observez l’état des peintures. Si elles sont dégradées, il faut vous assurer de qui va effectuer le travail.

Questions importantes : est-ce le propriétaire ou est-ce vous-même ? Et dans ce dernier cas, acceptez-vous de le faire ?

Si le propriétaire vous laisse repeindre les murs, assurez-vous des couleurs possibles.

Question importante : est-ce que la couleur d’origine doit être à nouveau peinte lors de votre départ ?

  • La décoration

Vous aurez forcément envie de décorer votre maison avec des tableaux, des objets qui s’accrochent au mur, etc. Assurez-vous que vous avez le droit de faire des trous dans les murs.

Question importante : devez-vous les reboucher quand vous quittez le logement ?

  • Le jardin

Si vous disposez d’un jardin à l’arrière de la maison, vous aurez peut-être envie d’y planter quelques tomates, du basilic ou même des fleurs. Cependant, ce n’est peut-être pas du goût de votre propriétaire.

Questions importantes : pouvez-vous faire un jardin ? Devez-vous tout remettre en ordre lors de votre départ ?

3/ Les services inclus

Il s’agit ici d’une catégorie très importante, car les frais du logement peuvent changer considérablement selon « qui paie quoi ». Certains propriétaires prennent en charge les frais d’eau et d’électricité, d’autres non.

Vous devez vous renseigner sur le type de chauffage présent dans la maison et si les frais sont à votre charge ou non. Si c’est le cas, le montant que vous devez payer à la fin de chaque mois pourra être drastiquement plus élevé, surtout en hiver et surtout si le chauffage n’est pas récent.

Questions importantes : quel est le montant moyen mensuel à prévoir pour le chauffage ? Qui paie l’eau et l’électricité ?

4/ Le stationnement

Dans le cas où vous disposez d’une voiture, il est primordial de disposer également d’une place de stationnement.

Peut-être que le propriétaire dispose d’un garage ou d’une place de stationnement à l’extérieur, devant la maison ? Mais peut-être aussi que ce n’est pas le cas et que vous devrez stationner votre véhicule où vous le pourrez.

Questions importantes : où pouvez-vous stationner votre véhicule ? Devez-vous payer des frais supplémentaires pour cette place ? Y a-t-il des places de stationnement prévues pour les visiteurs ?

5/ Le système de sécurité

Quand vous arrivez dans une nouvelle maison, vous avez envie de vous sentir en sécurité et de pouvoir dormir confortablement sur vos deux oreilles, sans vous inquiéter de quoi que ce soit.

Avant de signer le bail, assurez-vous de l’état des serrures et de savoir quand elles ont été changées pour la dernière fois. N’hésitez pas à demander à votre propriétaire s’il est possible de changer les serrures. Et si la sécurité est vraiment quelque chose de primordial pour vous, vous pouvez éventuellement prendre les frais à votre charge.

Question importante : pouvez-vous installer un système de surveillance ?

6/ L’isolation du logement et le voisinage

Il s’agit ici d’un critère important, selon lequel vous allez passer des soirées et des fins de semaine plus ou moins calmes.

Il est important de vous trouver dans un logement qui est bien isolé, surtout si vous ne voulez pas payer des factures de chauffage indécentes durant les longs mois d’hiver. Mais l’insonorisation est également importante, car certains logements ont des « murs en papier », à travers lesquels on entend le moindre bruit.

Le voisinage joue un rôle également dans votre bien-être et dans la qualité de votre sommeil.

Questions importantes : qui vit dans le quartier ? Les voisins sont-ils bruyants ?

7/ La durée et les conditions du bail

En principe, le bail a une durée de 12 mois, sauf avis contraire de la part du propriétaire. Si jamais vous devez quitter votre maison avant la fin du bail, assurez-vous des démarches à entreprendre. Parfois, c’est à vous de trouver une personne qui reprendra votre bail, de telle sorte que vous ne perdiez pas trop d’argent. Parfois, c’est le propriétaire qui peut casser le bail dans certains cas.

Concernant les conditions du bail, celles-ci peuvent mentionner la présence ou non d’animaux de compagnie. Certains propriétaires sont d’accord pour la présence d’un chat, d’autres pour un chien, d’autres pour aucun des deux. Pour certains, la taille de l’animal est importante et d’autres encore vous feront payer des frais pour la présence de votre ami à quatre pattes.

À titre d’information, sachez qu’au Québec, seulement 3% des propriétaires acceptent la présence d’un chien dans leur logement.

Vous serez probablement intéressé par des espaces de rangement. La maison dispose peut-être d’un garage ou d’une cave, dans lesquels vous pourriez entreposer vos affaires.

Questions importantes : où pouvez-vous stocker vos affaires ? Y a-t-il des frais supplémentaires ? Est-ce un endroit sécurisé ?

8/ Le paiement du bail

En général, le propriétaire vous demandera un mois de loyer en caution, une somme que vous récupérerez lorsque vous terminerez votre bail. Sachez qu’il n’est pas en droit de vous demander plus d’un mois de loyer, c’est dans la loi.

Et avant de signer le bail, il faut vous mettre d’accord sur la façon de payer votre logement à chaque mois. Certains propriétaires préfèrent un chèque certifié, d’autres un chèque régulier, d’autres encore une traite bancaire ou éventuellement un paiement en espèces.

Questions importantes : quel est le mode de paiement choisi par le propriétaire ? Quel jour du mois exactement le paiement doit-il être effectué ?

En bref…

Voici donc de nombreuses informations à prendre en compte avant de signer votre bail. Cela peut paraître beaucoup, a priori, mais ce sont autant de conditions à s’assurer, si vous ne voulez pas vous retrouver piégé à devoir payer des frais qui peuvent être très dispendieux.

Sachez aussi qu’un bail verbal n’est plus autorisé depuis longtemps. En effet, depuis le 1er septembre 1996, tous les baux doivent être écrits et signés. Méfiez-vous donc d’un simple accord oral !

Une dernière chose : le propriétaire est obligé de vous remettre une copie de bail dans les 10 jours suivant la signature.